Les pratiques culturales

Nous faisons toute la transparence sur notre production et notre mode de culture. Vous pouvez venir visiter les installations en ou hors saison sur demande.

 

Les fruitiers sont conduits de manière à préserver au mieux l'environnement et la vie du sol

 

Nous respectons la charte de l'Agriculture Biologique

Par ce type de culture, nous pouvons livrer au consommateur un produit sain et exempt de résidu phytosanitaire avec un impact sur environnement (faune, flore, sol) est limité.

 

Par quelles méthodes?

1. Le sol

Le sol est analysé régulièrement pour permettre d'apporter la juste dose de fertilisant (fumier, compost de fumier, engrais organique) dont la plante a besoin. De cette manière, la majorité des fertilisants sont absorbés par la plante et non répandus dans le milieu ou dans le sous-sol.

L'enherbage de diverses espéces et le paillage des cultures empeche tout ruisselement et érosion.

 

2. Une surveillance permanente

 

La culture est régulièrement inspectée pour traiter les problèmes dans les premières apparitions de ravageurs ou pathologie. De cette manière les traitements sont limités et ciblés.

 

3. Les traitements

Seuls des fongicides admis en agriculture biologique sont utilisés (Cuivre, soufre). Ils sont utilisés seulement lorsqu'il y a présence de la maladie, donc, de manière  non-systématique. Aucun traitement est effectué durant la période de récolte

4. Les insecticides

Seul le pyrèthre est utilisé dans les framboisiers lors de l'apparition du Byturus tomentosus. Ce petit coléoptère laisse ses larves dans la framboise. Le traitement avec cet insectide de contact se fait lorsque les pollinisateur ne sont pas présent (le soir).

4. Les herbicides

Les herbicides ne sont pas utilisés.

5. La pollinisation

De part le trés grand nombre de bourdons (plus 1/mètre linéaire), il n'a pas été nécessaire d'acheter des ruches à bourdons. Seule une ruche à abeilles a été installée pour la pollinisation des groseilliers.